Neuroland-Art

Accueil  Téléchargements     
L’Insoutenable Légèreté de l’Etre

Ceux qui prirent pour devise : le franc suisse

Tandem on the Rocks

cette semaine :


L’Insoutenable Légèreté de l’Etre

Ou

Le Grand Bazar de :  Etre/Avoir, Inné/Acquis, Vérité/Mensonge…

 

 

ERRATUM: Comme dirait Charlie, il y a une erreur à l’impression. Dans notre dernière chronique, § Zola, la réhabilitation du Capitaine Dreyfus date de 1906 et non de 1999.

 

Attention

Ce dessin peut choquer des âmes sensibles : dans ces conditions n’y allez pas, ou changez votre mode de voir le monde, c’est aussi simple que cela ! (Phénoménologiquement Vôtre ? Le Tandem va bien finir par y arriver).

 

Autodérision (pratique chérie du Tandem) : Dessin de Mutio paru sur Urtikan.net  le 12 Jan 2015 12 :02 am – Urtikan ? Tiens subtil néologisme !

Dessin renommé « il y a une coquille à l’impression ». Ouf ! Le tandem est agnostique/athée version rock&roll, cela passera inaperçu !

 

Bien ! Laissons parler tout le monde ou mieux donnons l’expression libre à tout le monde (c’est déjà fait !). Sublimons le débat et le combat n’en sera que meilleur (on a plus le choix). Pour rétablir l’équilibre objectons, aussitôt, à leurs maux nos mots, voire devançons, expliquons, argumentons inlassablement, rions !

 

Hommages : Sarah Montand témoigne qu’elle fredonnait avec ses camarades de baraquement « Tant qu’y a d’la vie ya d’l’espoir » de Piaf. Une autre Dame répond au journaliste du petit journal : « oui on riait, oui on plaisantait, oui on murmurait la Marseillaise » toujours avec ses camarades et dans ces mêmes camps pour se donner du courage « car un jour de plus à Auschwitz, était  un jour vie en plus ». Toujours dans ces camps, on y apprenait à aimer la musique classique se confiait Henri Krasucki au micro de Jean-Luc Hees : c’est ainsi qu’il était devenu mélomane, lui le résistant déporté dès le plus jeune âge : « J’ai eu de la chance de partager le baraquement avec des musiciens… cela m’a aidé à survivre…». D’autres ont tenté et réussi l’évasion : les Révoltés de Sobibor…

 

Le Tandem est présomptueux (rires), il a l’ambition d’être Humaniste ou à tout le moins a rejoint ce courant dès son berceau.

 

Une Amie nous dit : « c’est vrai qu’on peut choquer, même moi ! » Elle d’ordinaire très souriante, douce comme de la ouate, mais grave, sensible et mélancolique à la fois. Puis elle continue « j’ai croisé une personne qui a imité le cri du cochon en me voyant ? ». Puis, elle accentue son raisonnement par « regardez toutes ces stars de plus en plus dénudées ? » Libre choix ou désir de choquer ou simplement d’exister ou peut-être de vendre + pour gagner +? On n’en sait rien, sauf qu’elles en ont le droit.

Le tandem explique qu’à l’école une jeune femme, souvent très court vêtue, trouvait la même jupe sur d’autres jeunes filles taillées façon mannequin plus courte encore, et justifiait le viol en renchérissant : « elles le cherchent bien » ? Mais n’est-ce pas l’œil de l’impétueux qui est réprouvable ou plutôt l’intention derrière cet œil et l’acte répréhensible ?

 

« Animal Farm » Georges Orwell. Cet ouvrage n’est pas une simple description amusante d’une quelconque ferme : dussions-nous l’avoir expliqué à une autre copine moins douce. C’est une critique de l’URSS et de ses multiples dérives, le contexte est éloigné de ce qu’on vit, ici et maintenant ? Non il est question de totalitarisme.

 

Une autre Amie chère nous dit « Charlie Abuse, je ne suis pas croyante mais il exagère, regardez les dessins sur le Pape François, même si lui m’a choquée parlant de "Lapinage" ». Le Pauvre, peut-être qu’il a envie de dire protégez-vous, utilisez les préservatifs et les autres moyens de contraceptions. Mais le peut-il ? Déjà courageux et en passe de voir éclater les merveilles que sont les Musées du Vatican par les mêmes tueurs de Charlie. Il faut sans doute voir dans tous ces dessins un encouragement à la fin de la culpabilité ?

 

En fait, on appelait simplement cette Amie chère qui adore les Etats-Unis, parce qu’en même temps il y avait un documentaire sur la Silicon Valley (Canal+ "Les nouveaux explorateurs").  Cette « valley » devient peu à peu fermée sur elle-même.

Pour ce que le bi-cycle a pu voir de ladite émission, on y décrivait ce qu’il ose nommer "un autre appel…". Salaire d’un débutant entre 7.000€ et 10.000€ ; des loyers atteignant 8.500€ pour un 3 pièces, soit 25% d’augmentation rien que pour l’année 2013. Les jeunes enrôlés ne comptant pas leurs heures et engloutissant au bureau.

Au registre droit d’expression un « garde » fait immédiatement évacuer le journaliste mais surtout le cameraman (l’Image c’est Cash !). Ici, c’est Clean tout se passe par avocats interposés ! Autant vous dire que quand ces jeunes recrues sont exsangues, Ils sont remerciés et c’est une nouvelle migration qui commence : celle des cols-blancs !

C’est aussi l’évacuation du lien social, car aucun commerçant ne peut résider dans cette « vallée siliconée ». Mais le plus trash est que certains jeunes patrons dynamiques veulent moins d’Etat, révolutionner le système politique ! Faire naître une nouvelle race ? Le cycle s’écrit ! « Le Meilleur des Monde » Aldous Huxley.

 

Cette vision lui rappelle, celle du « Maître du Monde » de Jacques Attali, que le tandem raille tant elle lui paraît réductrice (ne serait-ce que pour "Ze Match" 22 joueurs d’un même côté, et le ballon… où?).

 

Devons-nous remettre en cause les propos de Pascal Picq au sujet des ces jeunes dynamiques ? Définitivement non ! Il argumente sur deux courants de pensées et analyse leurs résultantes pour mieux devenir « Homo Sapiens Sapiens ». Etre raisonnable n’est pas tout avoir, à tout prix. C’est Etre, Echanger…

D’ailleurs les Etats et les politiques de tous les Pays devraient reprendre leur rôle d’arbitre. Il faut redistribuer, relancer l’ascenseur social, repenser les banlieues ; plus de mixité sociale ; stopper le processus d’enrichissement des 1% aux dépens des 99% qui bientôt ne pourront plus se nourrir. Oui le tandem exacerbe ce côté apocalyptique, sans  vouloir y croire quant aux proportions et aux résultats. Après, que chacun mette sa priorité où bon lui semble.

 

Voyez-vous, en ce début d’année*, à l’heure des voeux, le Tandem a attrapé au vol une déclaration parue dans le journal « The Independant » datant du 1er avril 2014*, sur les risques de l’Intelligence Artificielle, signée Stephen Hawking : « La réussite dans la création de l’Intelligence Artificielle serait le plus grand événement dans l’histoire humaine… Malheureusement, ce pourrait aussi être le dernier, sauf si nous apprenons comment éviter les risques ».(*décalage horaire de la télé en faveur de la presse écrite ! – vous savez le "Lièvre et la Tortue" ). L’article entier donne la chair de poule à notre Rubecula déjà transi par le froid.

 

Pour le tandem, Stephen Hawking, est plus encore, une force de caractère à l’épreuve de tout « du Bing Bang au trou noir ».

Pour Blaise Pascal: « L’Esprit de Géométrie et l’Esprit de Finesse » ?

« Vanité ! » crierez-vous ? Non "retour vers le Futur" s’exclame le tandem, trop heureux d’être resté fidèle au courant Epicurien, malgré quelque embûche, sans pour cela avoir entrainé Stephen et les autres sur le bûcher. Ouf ! La Démocratie vole au secours de ce diablotin de tandem.

 

Car au "chat’pître"(Richard Galliano, accordéoniste): « Misère de l’homme sans Dieu » l’espiègle cycle avait souligné une des pensées de Blaise Pascal à propos de l’homme: « également incapable de voir le néant d ‘où il est tiré, et l’infini où il est englouti ».

 

En 1981, toujours à contre-courants, le cycle eût la chance d’aller aux Etats-Unis pour trois mois, grâce à cette Amie chère. Logé à Marina Del Rey, entre autres, et ne boudant pas son bon plaisir. Bel endroit, mais où il devait présenter "patte blanche". Résidence pourvue de tout commerce, restaurant, lieu de détente, etc.. mais grillagée, et assortie de gardes veillant à " sa tranquillité". Son Hôte déclama : « Savez-vous ce qu’est ce bâtiment en face, de l’autre côté du grand boulevard à 10 voies » Non ?! « Un bar de rencontres ».  Mais pourquoi s’enfermer à ce point et sortir pour rencontrer des gens dans un tel endroit et s’obliger à s’y fabriquer des "amis"? Le cycle les trouvait déjà étranges de faire 100 kilomètres pour boire un Mojito ! Mais cela en raison de la taille du pays se disait-il, candide. Néanmoins pédalant sous un soleil de plomb. Repartant en sens inverse to buy a gelato in the middle of the night. Epuisé, il suait à grosses gouttes, en pensant, qu’il ne pourrait même plus faire les 35 heures requises, à ce rythme.

 

On ne sait pas par quel artifice on nous dit : « Oui, on sait que les US ne sont pas une démocratie ? » Stop ! C’est une Grande Démocratie. Seul un Démocrate pouvait Abolir la Ségrégation (import du vieux continent); Le Washington-Post, Bob Woodward et Carl Bernstein pour dénoncer le Watergate et mener Nixon à « l’Impeachment » ; Elire Barack Obama à la Présidence etc… Sur Bill Clinton et la possibilité d’un procédure

d’ « Impeachment »  on se réserve le droit (sauf acte répréhensible) de dire que ce n’est qu’une affaire privée, qui ne concerne que Bill, Hilary, et Monica, laquelle, troublée, en avait oublié de faire nettoyer sa robe, l’avait rangée et sortie pour une autre occasion… Al Gore vilipenda tellement Bill,  s’en détacha tellement au point que peut-être cela lui aura valu son échec à la course à la Présidence… La France connut pareils épisodes.

Dans tous les cas de figures, le tandem aurait fui à l’Ouest et sûrement pas à l’Est, prêtant attention de ne pas rétro-pédaler sur un océan de trop et apercevoir "l’archipel du goulag" Alexandre Soljenitsyne. Aucun des "transfuges" Rudolf Noureev, Mikhaïl Barychnikov, Mstislav Rostropovitch, pour les plus connus, n’ont supporté ne serait-ce que l’idée du goulag. D’autres moins chanceux y sont morts : Andreï Sakharov – Prix Nobel de la Paix assigné à résidence à Gorki ! Mais rendons aussi hommage à Mikhaïl Gorbachov assigné un temps à Foros/Yalta – station balnéaire de Crimée !-. Pour lequel  l’occident n’a pas fait assez, alors qu’il se proposait d’entamer un virage à 180°.

 

Mais qu’y a-t-il dans nos banlieues qui ne marchent pas ? La même chose, la rupture du lien social. Et encore, ce que veut bien nous en dire une certaine presse en mal de sensationnel pour vendre.

A contrario, on compte sur les doigts d’une main les documentaires et coups de projecteurs sur les prouesses que certains réalisent dans les Banlieues, tous ceux qui rendent la vie plus légère : Oscar Niemeyer, Roland Castro, Rudy Ricciotti pour les Architectes ; Didier Lockwood, Jean-Claude Casadesus… pour les Musiciens et bien d’autres intellectuels… Mais encore, la majorité des habitants de ces banlieues, qui veulent vivre tranquilles comme nous tous (enfin à peu près).

 

Le Tandem s’est équipé de la nouvelle boussole et du coup en perd la boule. Tout tombe en même temps, une connaissance envoie un mail, comme pour le mettre en garde. Le brûlot est supposé être de la fille aînée des Pahlavi, écrit et titré: « Impossible, un Président ne peut ignorer ces faits » s’en suivent des inepties telles que même un cerveau traité par M. Le Lay ne peut rester mou et détendu.

Le Tandem bien que très jeune (d’esprit) a vécu cette période. Le shah (pas celui de Philippe Gelück) :

·      1951: il épouse Soraya, qu’il répudie en 1958, parce qu’elle n’avait pu lui donner un enfant !

·      1959 : il épouse Farah Diba laquelle est en faveur de l’émancipation des femmes ?  Elle lui donne quatre enfants (seul fait réel dans ce fatras de désinformation)

·      1967 : est l’année de son couronnement en grandes pompes, lequel signe le début de sa perte ;

·      16 janvier 1979 : alors partis en vacances, en famille, ils ne peuvent plus revenir au pays. La Savak ayant réprimé à grands coups de pompes (mais pas les mêmes) la révolte des étudiants ;

·      1er février : renvoi "Ad-Païs" de Khomeiny ;

·      1er avril* 1979 : il n’a pas le temps de réaliser un poisson et proclame une nouvelle forme de "république" puis trouve que la savak n’a pas bien fait son boulot, aménage et continue son "œuvre". Les 1er avril se suivent et ne se ressemblent pas, pas plus que les prénoms ont un sens ou déterminent un caractère bon ou mauvais : tout cela n’est qu’obscurantisme.

·      Le cycle découvre sur FR3 avec horreur, comment une mère dénonce son fils,  lequel est jugé coupable pour haute trahison (il n’était pas d’accord avec les termes du nouveau contrat, il faut dire aussi que ces étudiants en droit ont de drôles d’idées) ; Il implore son pardon ; elle reste insensible maintenant sa déposition ; il est exécuté dans la même seconde par un de ces tribunaux du style "Ad-Patres".

 

Dans ce grand bouleversement, il n’est aucunement question de « shah embastillé pas plus que d’ovaire éclaté et la liste est longue ». Encore un coup du journaliste de la Fox ayant mélangé ses fiches et les diverses rubriques ?

Il s’agit Tristement de milliers de personnes torturées, assassinées ; de deux suicides d’enfants, d’une mère dont on ne sait comment elle arrive à gérer tout cela, et d’un père disparu qui aurait dû penser un peu plus aux autres, ne serait-ce que pour la tranquillité des siens.

 

Reprends ton sextant et mets les voiles. Punaise ! Tu sais bien que c’est tabou, n’est-il pas ?! (Prendre l’accent de Pollux du Manège enchanté bien sûr).

 

Il est une évidence que le Tandem a associé à Charlie tous ses autres collaborateurs. Mais aussi Imad Ibn Ziaten et Yoav Hattab : l’échange entre la maman de Imad et le père de Yoav fut très émouvant et atteste de la Fraternité entre les peuples et au-delà de leurs croyances. Mais aussi toutes les autres victimes, en prenant soin d’y inclure les forces de l’ordre quelles qu’elles soient. Le tandem était de passage à Nice, ville dont les soldats de faction, portent des armes effrayantes, se proposant de protéger la population tout en traquant les égarés du moment.

 

Qui pouvait donc bien croire en la trêve éternelle, en toute circonstance ce ne sont pas Hubert Vedrine, ni le cycle, pas plus que beaucoup d’autres… Même si FOG était d’un enthousiasme forcené en ce Dimanche de défilé (pendant que Alain Duhamel plombait l’ambiance avec son pessimisme rivé au corps).

Le motoman quant à lui avait sévi dès le 1er jour, se pensant de nouveau aux rênes du pouvoir et désirant que les autres obtempèrent. Le 7ème jour, "un héron emmanché d’un long cou", s’étant maîtrisé tout en se repositionnant, "tenait en son bec" le retrait de la nationalité (pas si changé que cela au final).

 

Ah La Fontaine ! Le cycle fut étonné que les sœurs lui firent apprendre « du Héron aux animaux malades de la peste » : tout y est subversif surtout lorsqu’il s’agit de désigner un bouc-émissaire…

 

Notre Rouge-Gorge s’abreuvant nous susurra « Votre réveil-matin, toujours à côté de la plaque » Puis à peine sortis de cet étrange cauchemar nous fûmes réveillés par « A la Claire Fontaine m’en allant promener, j’ai trouvé l’eau si claire que je m’y suis baigné…. ». Nous vîmes le Rubecula, voler à tire-d’aile, en pouffant « Attention l’électricité et l’eau… (Bizzzz) c’est pas sans risque !

 


Date de création : 02/02/2015 : 06:44
Dernière modification : 02/02/2015 : 06:47
Catégorie : Tandem on the Rocks
Page lue 3386 fois

up Haut up


Site propulsé par GuppY - © 2004-2007 - Licence Libre CeCILL