Neuroland-Art

Accueil  Téléchargements     
Musées des Beaux-Arts de Valenciennes

Musée des Beaux-Arts
de Valenciennes

Boulevard Watteau
59300 Valenciennes
( 33.(0)3.27.22.57.20
Réservations : 33.(0)3 27 22 57 29
Fax 33.(0)3.27.22.57.22
Site Internet : www.valenciennes.fr

ouvert de 10 heures à 18 heures
Nocturne le Jeudi jusqu'à 20 heures.

Salle de conférences : 100 places disponibles

Librairie-boutique RMN : Choix d'ouvrages, cadeaux, etc- Tél./Fax : 03 27 47 74 74

Ateliers pédagogiques 60 places disponibles

Parking Gratuit sur le boulevard Watteau (autobus, voitures de tourisme...)
Parking et accès pour handicapés

    Après une fermeture de six mois, le musée de Valenciennes a réouvert ses portes le 17 Mai. L'accès à la collection permanente est à nouveau possible. D'emblée précisons qu'il s'agit de l'un de nos musées du Nord préférés. L'absence de véritable cafétéria, la discrétion du catalogue de la librairie, sont des détails négligeables au regard de richess de la collection. Prévoyez deux bonnes heures, n'oubliez pas la collection d'oeuvres de Jean Bellegambe, et de sculpture dominées par  Carpeaux, qui était aussi peintre à ses heures.

    Débutons par la petite salle réservée aux oeuvres gothiques et aux primitifs flamands :

boschsaintjacques.jpg

Jérôme Bosch  (vers 1450-1516)  Saint Jacques et le magicien Hermogène
Musée des Beaux-Arts de Valenciennes

    Illustration d'un épisode de la vie de Saint Jacques le majeur, emprunté à la Légende dorée de Jacques de Voragine :

- Jacques, fils de Zébédée et de Marie-Salomé, frère de Jean l’Evangéliste est l'un des douze apôtres du Christ. Il aurait prêché dans l’ouest de l’Espagne puis aurait regagné la Judée.
-
Abiathar, un prêtre juif, fait appel au magicien Hermogène pour détourner Jacques de sa foi.
- Hermogène envoie son élève
Philétus à l'apôtre Jacques afin de le convaincre qu'il est dans l'erreur.
- Philétus est
convaincu par Jacques.
- Philétus propose à Hermogène d'en faire autant.
- Hermogène paralyse Philétus avec des chaînes enroulées comme des serpents autour de lui.
- Le serviteur de Philétus avertit Jacques qui lui remet son manteau.
- Les chaînes de Philétus se cachent au fond de la terre.

boschsaintjacquesdetail6.jpg

- Hermogène demande à trois démons de lui amener Jacques entravé avec Philétus.
- L'Archange Gabriel les arrête et les menace de son glaive d'où jaillissent des chaînes de glace.
- Les démons appellent Hermogène à leur secours et supplient Satan d'envoyer des langues de feu pour fondre les chaînes de glace.
- Leurs paroles gelées se brisent sur le sol.

boschsaintjacquesdetail2.jpg

- Les démons demandent alors secours à Saint Jacques
- Les démons sont libérés et amènent Hermogène garrotté.
-
Saint Jacques libère Hermogène : "Va librement où tu voudras ; car nous n'avons pas pour principe de convertir quelqu'un malgré lui".
- Hermogène lui remet ses livres de magie  pour qu'il les brûle.

boschsaintjacquesdetail5.jpg

Saint Jacques les fait jeter à la mer, afin d'éviter l'odeur néfaste de la magie.
- Hérode Agrippa fait décapiter Jacques. La tête et corps du martyr sont jetés aux chiens et bêtes sauvages.
- Hermogène et Philétus enlèvent le corps de Saint Jacques, le mettent sur un navire dépourvu de gouvernail et abandonnent à la divine Providence le soin de désigner le lieu la sépulture.
- Le corps est déposé en Galice, sur une pierre énorme, qui fond pour former un sarcophage.

boschsaintjacquesdetail4.jpg

    Dans la composition attribuée à Jérôme Bosch ou à l'un de ses suiveurs ( cette oeuvre n'est pas recensée dans l'ouvrage de Roger. H. Marijnissen, pour lequel sur la vingtaine d'oeuvres connues, seules huit sont attribuables avec certitude ), au premier plan le magicien Hermogène discute avec des créatures monstrueuses pour qu'elles s'emparent de saint Jacques, assis tranquillement à l'arrière-plan, avec auprès de lui, les démons enchaînés amadoués, et probablement Philétus.

boschsaintjacquesdetail1.jpg

Au revers : un prieuré antonin

boschvalenciennesantoninsgrand.jpg

Bosch Chapelle Saint Antoine de Barbefosse

    En 1382, le comte Albert de Hainaut fonda à Mons l'Ordre de Saint Antoine, installé dans un petit ermitage forestier  appelé Barbefosse, qui avait servi de cimetière pour les pestiférés et les contagieux.

    Autour de la figure de Saint Antoine, le comte Guillaume IV de Hainaut, second grand maître de l'Ordre, réunit tous les princes d'Occident pour lancer une nouvelle croisade. Sa mort en 1417 signifia la fin du projet de croisade et de l'Ordre  dont le siège fut remis aux Antonins du Viennois.


Boschvalenciennesantonins.jpg

boschvalenciennesantonins2.jpg

boschvalenciennesantonins3.jpg

boschvalenciennesantonins4.jpg

boschvalenciennesantonins5.jpg

Le tau des antonins figure au dessus de la porte du prieuré et sur l'épaule de Saint-Antoine lisant. Nous avons vu l'origine du tau dans Taine et Flaubert, l'hallucination et le réel.

    Nous retrouvons précisément une Tentation de Saint-Antoine de Jan Mandyn à quelques pas :

mandynstantoine.jpg

mandynstantoinearbretente.jpg

mandynstantoinearbre.jpg

mandynstantoinetente.jpg

mandynstantoinegoretcentre.jpg

mandynstantoinegoretcloche.jpg

mandynstantoinesoucheincendie.jpg

mandynstantoineincendie.jpg

mandynstantoineincendie2.jpg

mandynstantoinemare.jpg



mandynstantoineoiseaux.jpg

    L'un des ennemis du photographe amateur muséophile : le reflet. Nous avons parlé des conditions d'éclairage déplorable de grands musées - certaines salles de l'Ermitage, et surtout le musée Pouchkine à Moscou. Le reproche ne peut être adressé au musée de Valenciennes qu'à propos de quelques oeuvres parmi lesquelles le Jugement dernier de Aert van Leyden : la qualité des photographies est très discutable mais certains détails demeurent cependant analysables.

leydenaertcemvalenciennespanneaucentral.jpg

leydenaertcem1valenciennes.jpg


leydenaertcemvalenciennes.jpg

leydenaertaecvalenciennes.jpg

leydenaertcemvalenciennesdonateurs.jpg

leydenaertcemvalenciennesdonatrices.jpg

leydenaertcemvalenciennesenfer.jpg

leydenaertenvanenfervalenciennesdetail.jpg

leydenaertenvanenferlvalenciennesdetail2.jpg




    Quittons la section des primitifs flamands pour celle des oeuvres flamandes et hollandaises du siècle d'or :



    Jan Sons traite l'enlèvement de Proserpine en deux oeuvres :

sonsjanenlevementproserpine.jpg

sonsjanenlevementproserpinehades.jpg

sonsjanenlevementproserpinecyane.jpg

sonsjanenlevementproserpinemoissons.jpg


Le second tableau montre Cérès cherchant Proserpine :

sonscerescyane.jpg

Jan Sons Cérès et Cyané Musée des Beaux-Arts de Valenciennes

sonsceresdetailarc.jpg

Jan Sons Cérès et Cyané détail Musée des Beaux-Arts de Valenciennes

sonsjancerescyanedetail.jpg

sonsjancerescyanevalenciennesflambeau.jpg

sonsjancerescyanevalenciennesfleche.jpg

sonsjancerescyanevalenciennesdragon.jpg





brasabraamjanssens.jpg


Rubens : le triomphe de la foi catholique


rubenstriomphedelafoicatholique.jpg

Pierre Paul Rubens (1577-1640) Le Triomphe de la Foi Catholique
5.940 m.x4.740 m. Valenciennes, musée des Beaux-Arts

rubenstriomphefoicatholique.jpg

Rubens Triomphe de la foi catholique Musée des Beaux-Arts de Valenciennes

rubenstriomphesciencephilosophiepoesienaturepaganisme.jpg

Rubens Triomphe de la foi catholique détail Musée des Beaux-Arts de Valenciennes


    La foi tenant une croix est juchée sur un char auquel sont enchaînés la science portant un astrolabe, la philosophie sous la forme d'un vieillard aux pieds meurtris, la poésie couronnée de lauriers, la nature sous les traits de diane d'éphèse et le paganisme sous les traits d'un maure.

rubensphilosophienaturepoesie.jpg

Diane d'Éphèse, ou Artémis d'Éphèse,

rubenstriomphefoicatholiquepieds.jpg

rubenstriomphedelafoicatholiquesphynge.jpg


   

Date de création : 27/07/2008 : 22:13
Dernière modification : 11/10/2008 : 03:15
Catégorie : Musées du monde
Page lue 6961 fois

up Haut up


Site propulsé par GuppY - © 2004-2007 - Licence Libre CeCILL