Neuroland-Art

Accueil  Téléchargements     
La philosophie de Monsieur Chose

 Sa plume trempée dans l'éthanol n'épargne personne et n'engage que lui

de notre correspondant spécial à la Frauenkirsche de Dresde, Emilio Campari,
le 19 Octobre 2008,

réplique, au sens sismologique, de la conférence de madame Jambon

 frauenkirsche.jpg

    La définition de la philosophie que propose Heidegger est plutôt rigolote : c’est cette pensée avec laquelle on ne peut rien entreprendre et qui fait rire les servantes. Je m’imaginais en la lisant un tableau représentant Heidegger tenant un marteau d’une main, un clou de l’autre, s’interrogeant sur l'être de l’un et de l’autre et sur le pourquoi d’une tête de marteau heurtant celle du clou, et sur le pourquoi du non de l’inverse, tandis qu’une servante rirait à gorge déployée au sens propre et au sens figuré à l’arrière-plan en le regardant. L’inconvénient avec Heidegger, est lié à la langue germanique : comme je sais que chose se dit « Ding » en allemand, chaque fois que je lis chose dans un texte d’Heidegger, soit toutes les trois lignes, cà résonne dans ma tête comme le bourdon de Notre Dame dans les oreilles de Quasimodo.

durerrire.jpg




Date de création : 08/11/2008 : 21:30
Dernière modification : 22/11/2008 : 23:32
Catégorie : Les pyrosis d'Emilio Campari
Page lue 4057 fois

up Haut up


Site propulsé par GuppY - © 2004-2007 - Licence Libre CeCILL